Définition de talent

Le terme de talents est souvent associé à la créativité.

Dans le champ sémantique qui nous intéresse ici, nous trouvons dans le Petit Robert deux sens complémentaires qui peuvent prêter à confusion.

Le premier sens défini comme toute disposition naturelle ou acquise « pour réussir en quelque chose » est peu usité et s’est transformé en aptitude particulière, dans une activité.

Le deuxième sens est une absolutisation du terme qui définit LE talent comme l’aptitude remarquable dans le domaine intellectuel ou artistique.

Nous resterons dans le cadre du premier sens, pour conforter que nous avons tous des talents et qu’ils sont le signe de notre créativité. Nos talents, comme l’évoque la première définition du sens qui est vieilli et peu usité, est pourtant très juste, notamment sur le fait que les talents ne sont pas seulement naturels mais peuvent être aussi acquis. Je vous propose donc de postuler que nous avons tous des talents, d’abord à découvrir puis à développer. Le principal manque de talent est de ne pas croire que l’on en a ! D’autre part, il ne suffit pas d’avoir des talents, encore est-il nécessaire de les travailler pour qu’ils deviennent efficients.

Il est bien vrai que nous avons tendance à cantonner ce terme à son deuxième sens. De plus, même si nous l’employons dans le premier sens, aptitude particulière, dans une activité, c’est avec en tête l’idée de quelque chose d’inné, que la personne aurait hérité de ses géniteurs. Cette vision est réductrice et trompeuse car elle peut faire croire que si nous n’avons pas de talents, nous ne pouvons pas les acquérir. Certes, tout le monde ne sera pas Mozart, Marie Curie, Victor Hugo ou Marguerite Duras. Mais cela ne nous empêche pas ou ne nous excuse pas de ne pas développer des talents dans certains domaines. Peut-être aurons-nous d’abord à repérer les domaines où nous sommes porteurs de graines de talents pour ensuite espérer pouvoir les développer de façon fructueuse.

Donc, retenons que les talents, ce n’est pas que pour les autres. Et surtout ne limitons pas les talents à certains domaines restreints comme le monde artistique et scientifique. Le monde a besoin de tous les talents de chacun et chacune, et dans tous les domaines de la vie.

Définition de la Créativité

La créativité est un domaine que nous pensons être réservé à des professionnels de la Culture, aux artistes… Nous allons voir que cette vision est réductrice et que la créativité est beaucoup plus large et plus universelle que ce que nous imaginons le plus souvent. Par ailleurs, je vous renvoie aux autres articles qui définissent des termes qui sont assez proches et pourtant différents comme l’imagination, l’innovation, l’intuition, les talents et l’inconscient. Je m’appuie sur une définition de la créativité, qui fait le plus consensus dans les milieux scientifiques et qui est celle des auteurs suivants :

Anderson, Potocnik & Zhou, 2014 ; Amabile, 1996 ; Barron, 1998 ; de Sousa, 2008 ; Lubart, 1994 ; MacKinnon, 1962 ; Ochse, 1990 ; Runco & Jaeger, 2012 ; Sternberg & Lubart, 1995

“La créativité est la capacité à réaliser une production qui soit à la fois nouvelle et adaptée au contexte dans lequel elle se manifeste.”

 

Développons chacun des termes de cette définition :

Une capacité

La créativité étant une capacité, elle se situe dans le champ des compétences. C’est même une compétence humaine de base. Cette compétence se manifeste dans la plupart des actions que nous entreprenons tout au long d’une journée comme apprendre, choisir, définir, changer, se poser des questions, nous interroger, nous mettre en mouvement… Cette capacité fait appel à de nombreux facteurs : les facteurs cognitifs, émotionnels, conatifs (comportements), environnementaux. Par le fait d’être dans le champ des compétences, elle peut donc s’acquérir et n’est pas du domaine exclusif de l’inné. L’ensemble des facteurs peuvent être travaillés et développés. Par la gestion mentale, il nous est possible d’améliorer notre capacité cognitive à associer des idées par exemple. Le contact et l’apprentissage de la gestion de ses émotions favorisent les facteurs émotionnels qui sont vitaux dans la créativité. Savoir comment nous appréhendons le monde, comment notre motivation personnelle affecte nos comportements, nous nous relions de façon plus claire avec notre vivier créatif intérieur. Enfin, mesurer l’impact de notre environnement sur notre façon d’agir et de vivre nous aidera à l’adapter pour qu’il facilite l’émergence de notre créativité.

Une production

Cette capacité créative entraîne une production. Ce terme est très large et couvre à la fois des productions externes à la personnes comme des objets, la réalisation d’un projet concret, visible comme une œuvre d’art, un spectacle, …que des productions qui ont des implications dans la société dans le champ des idées, de concepts et qui par ricochet aboutiront à des réalisations concrètes ultérieurement comme par exemple un nouveau paradigme scientifique qui créera une nouvelle vision du monde et d’appréhension de la réalité. La créativité influençant tous les domaines, les productions créatives rassemblent donc des aspects très variés de la simple idée à un objet très précis.

Nouvelle

La créativité implique la notion de nouveauté sans quoi il ne s’agit pas de créativité mais juste de reproduction de choses déjà connues. La simple association de quelque chose d’existant à une autre idée, concept ou objet crée du nouveau. Il s’agit soit de l’association ou de la confrontation d’aspects, d’idées, d’objets déjà connus ensemble soit d’aspects, d’idées ou d’objets connus qui rencontrent un élément nouveau (savoir nouveau, nouvelle idée, nouvel objet…). Dans les deux cas, c’est la nouveauté de l’association ou de la confrontation qui va faire émerger quelque chose d’inconnu jusqu’alors.

Adaptée au contexte

La créativité s’ancre dans la réalité. Si elle n’est pas adaptée au contexte, nous sommes alors dans l’imaginaire qui n’est pas sans lien avec la créativité mais demeure sur un autre plan. Prenons l’exemple de l’apprentissage: apprendre, c’est déconstruire un savoir acquis, pour le remplacer par un nouveau savoir plus adapté au contexte. Dans le domaine éducatif, il s’agit du contexte évolutif de la maturité de l’enfant qui en grandissant peut acquérir des connaissances plus complexes en acceptant de déconstruire les anciens savoirs pour aller vers du plus complexe. Par exemple, un enfant apprendra que les droites parallèles ne se rencontrent jamais. Quand il sera plus grand, il abandonnera ce savoir pour un autre : les droites parallèles se rejoignent à l’infini.

Synthèse

La créativité ne se cantonne donc pas aux seules œuvres d’art.

Elle n’est pas que inné, elle s’acquiert en développant sa capacité à gérer et développer les facteurs cognitifs, émotionnels, conatifs, environnementaux adéquats.

Elle implique une production à la fois nouvelle et adaptée au contexte où elle émerge.

Notre créativité peut être en action tout autant dans “Trouver une astuce pour ne pas perdre ses clés” que dans “créer un nouveau produit ou objet”…

Recherches utilisées pour trouver cet article:définition de la créativité